Société : l’obsession du tour de taille

Screenshot_2016-08-31-10-26-26-1

Quand dépasser le 40 est limite un drame (oui, j’exagère… mais si peu !) dans une société qui nous matraque de diktats mode et minceur, il est peut-être à un moment judicieux de dire ‘stop’ et de réfléchir autrement. Raisonnablement.

Non, on est pas moches parce qu’on ne rentre pas dans du 36. Non, les régimes à l’année ne sont pas la solution miracle. Loin de moi l’idée de faire l’apologie de la junk food ou du laisser-aller. Bien sûr, on prend soin de son corps. Bien sûr, on fait attention à avoir un mode de vie sain (sport & compagnie, pour les plus motivées…). Mais de là à se culpabiliser parce qu’on ne ressemble pas aux ‘canons’ de beauté actuels, non. D’ailleurs, les canons de beauté actuels, c’est quoi au juste ? Faire du 36 ? Avoir des jambes fuselées et un ventre ultra-plat ? Toujours plus belle, toujours plus mince… merci les magazines et autres médias ! Au printemps : « Mince pour l’été ». En été : « Belle en maillot ». En hiver : « Perdez 3 kilos avant les Fêtes ». Stoooop !

Quand on compare les top-models des années 90 (une Claudia Schiffer avec des formes là où il faut) aux mannequins anorexiques des années 2000, honnêtement vous préférez quoi ?

PicMonkey Collage2

Alors, oui, on a pris 2 kilos pendant nos dix jours de vacances en Italie cet été. Oui, on a pris 1 kilo durant notre dernier week-end dans le Périgord à déguster du foie gras. Oui, on a abusé des apéros lors des barbecues d’été entre amis. Et ? C’est le drame ? Bah non, c’est pas le drame. Ok, on va essayer de ré-équilibrer tout ça… mais sans se rendre malades ni se torturer l’esprit ! Bah oui, il y aura toujours des collègues ‘bien intentionnées’ à la rentrée pour nous sortir : ‘Oh tu as bonne mine, tes vacances t’ont bien réussi. T’aurais pas pris un peu de poids aussi ?’. Pfff… laissez ces mesquineries de côté, achetez-vous une petite tenue de sport flashy chez Decathlon, partez en vélo avec les enfants, marchez en forêt avec Jules, limitez désormais les apéros en terrasse (c’est la rentrée !)… et les 2 kilos en trop accumulés cet été, on en parlera bientôt plus et vous pourrez à nouveau rentrer dans votre chouette petite robe Maje (celle qui fait pâlir d’envie tout le bureau !).

C

« Noon, mais c’est le jean qui pèse lourd. »   Copyright : Kopines.com – Céline Charlès

 

Et, même en ayant fait attention en vacances, on ne va pas jouer les anorexiques à l’année non plus, hein ?
Chacune a sa propre morphologie, son poids de forme, son style, sa personnalité, son charme et c’est bien ça qui compte plus qu’un tour de taille, non ? Marilyn faisait du 42. Son tour de taille et ses formes l’ont-elles empêché de plaire ? A méditer…

 P1008-font-b-MARILYN-b-font-font-b-MONROE-b-font-Bathing-Suit-On-Beach-blue

Une réflexion sur “Société : l’obsession du tour de taille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s